Mongolia Stage Race

La Mongolia Stage Race est une expérience d’aventure, conçue pour les coureurs et les marcheurs, qui se déroule entièrement dans les steppes solitaires de la MONGOLIA. C’est un événement unique qui vous permet de dormir chaque nuit sous le toit d’une traditionnelle, connaître les goûts d’une région et s’immerger dans des paysages incroyables.
La course en six étapes commence aux dunes Elsen Tasarkhai et se termine au monastère emblématique bouddhiste du XVIe siècle, Erdene Zuu. Repas quotidiens, promenades, activités, ... vous permettent de rencontrer de nouveaux compagnons de voyage.



Résultats 2019



Vidéos


Étape 3

Étape 2

Étape 1

Le 16 août - Étape 6

Dernière étape spectaculaire qui s’est terminée au monastère bouddhiste du XVIe siècle, Erdene Zuu. Le dernier jour de la course par étapes en Mongolie a été le plus court de tous avec seulement 13 km et un peu plus de 200 m de dénivelé. La visite a entouré la ville de Karakorum à travers le monument Heroes, le monument phallique de la fertilité, des tortues de pierre de plusieurs siècles et se terminant dans le monastère.
Comme prévu, le coureur Toni Ortiz a remporté la course par étapes en Mongolie avec un temps cumulé de 21h36m03s. Manrico Marcozzi suivait avec 23h32m26s et Kai Leichsenring avec 28h35m52s. Chez les femmes, la gagnante était Chiara Barassi avec 24 heures 09m09, suivie de Maria Rotger (25h53m31s) et Anna Pla (27h07m39s).
Après la course, une visite guidée du monastère a été effectuée et est ensuite partie pour la capitale. Déjà à Ulaan Baatar, un dîner était organisé en même temps que la cérémonie de clôture. Tous les participants ont assisté à un spectacle typiquement mongol: musique, chants et contorsion.
Félicitations Toni, Manrico, Chiara, María, Anna, Kai, Eva, Paolo, Luisa, Noa, Yael, Laura, Shmuel, Amose. Merci Merche, Rosa & Javi pour tout. Un autre merci à Dolo, Jimi, Rubén et à toute l’équipe du Sommet mondial.



Des photos Étape 6

Le 15 août - Étape 5

Avec un temps de 5h26m40s, l’Espagnol Toni Ortiz s’est imposé, renforçant encore le leadership de la compétition puisqu’il a pu accorder près de 20 minutes de plus à l’Italien Manrico Marcozzi, deuxième avec l’Italienne Chiara Barassi en 5h46m05m. L’Italienne a été la première chez les femmes, suivie de Maria Rotger avec 6h17m30 et Anna Pla a terminé sur le podium chez les femmes avec 6h34m10. Encore une fois, Paolo Ongari (ITA) améliore ses premiers résultats et se hisse à la troisième place avec 7h44m50. La journée d’aujourd’hui (l’étape reine) a été l’étape la plus longue (39 km), celle qui a la plus forte pente (1 500 mD +) et la plus technique. Les coureurs ont gravi quatre collines et se sont aventurés à travers autant de forêts sauvages de Mongolie avec de nombreux troncs et branches au sol, des hautes herbes et des zones humides. Lors de la dernière forte montée, les coureurs ont rencontré un grand Ovoo d’où l’on peut voir une vue exceptionnelle sur Karakorum.



Des photos Étape 5

Le 14 août - Étape 4

Les participants d’aujourd’hui ont participé aux températures froides au réveil. Depuis le camp Tserkher, à la fin de la troisième étape, la quatrième étape, jugée un peu plus difficile que les précédentes, a commencé: 35 km et 580 m de pente positive.
Les coureurs sont allés assez ensemble du début à la fin, la différence entre la première et la dernière étant de deux heures. Encore une fois, Toni Ortiz a gagné avec 4h10m05s. Quelques minutes plus tard, les couples italiens Chiara Bassari et Manrico Marcozzi ont fait leur entrée avec 4h34m04. La deuxième position féminine correspond à Anna Pla (ESP) qui a récupéré de problèmes physiques marquant un temps de 4h48m06. La troisième femme à franchir la ligne d’arrivée était la majorquine Maria Rotger avec 13h00m20s. Chez les hommes, la troisième place a été remportée par Paolo Ongari avec 5h30m50, ce qui confirme jour après jour sa bonne adaptation à ce format de carrière.
Ce jour-là, l’organisation a décidé d’utiliser la piste alternative en raison de la forte végétation sur la route initialement conçue. Cette nouvelle voie ne présentait pas tant de dénivellations et permettait aux participants de ne pas faire face à une voie plus exigeante. Malgré cela, ils ont dû sauver des rivières (la plupart ont choisi de ne pas se déchausser), traverser des forêts luxuriantes et surmonter des collines. À l’arrivée, les participants ont pu expérimenter l’une des coutumes typiques mongoles, un barbecue: viande et légumes grillés dans la pierre dans une casserole bien couverte pendant deux heures. L’hébergement a été effectué au camping Bor Burgastain Rashaan, situé au milieu de la montagne.



Des photos Étape 4

Le 13 août - Étape 3

Toni Ortiz (ESP) l’emporte dans la troisième étape avec un temps de 3h33m25s pour renforcer son leadership. Après lui, ils ont franchi la ligne d’arrivée (située dans les sources thermales de Tsenkher), le couple italien formé par Manrico Marcozzi et Chiara Barassi en 4h01m02. La troisième place était l’Italien Paolo Ongari, qui a aujourd’hui amélioré son rythme en franchissant la ligne d’arrivée en 4h40m12s. Chez les femmes, Maria Rotger a été suivie par Chiara Barassi avec 4h18m22s. La troisième place a été remportée par Evo Botello (ESP), récupéré de l’étape d’hier, avec un temps de 4h45m50. Aujourd’hui, la scène présentait un magnifique paysage où la route laissait derrière la steppe de Tsetserleg l’entrée dans des zones plus montagneuses. Les coureurs ont traversé les premières forêts où ils ont été surpris par l’herbe assez développée. Ils ont également rencontré quelques ovoos situés principalement dans de petites collines de la région. Enfin, de vastes prés entre forêts et chevaux galopant librement dans la région les ont conduits à Tserkher, où il est maintenant temps de se détendre pour retrouver ses muscles et préparer son esprit au stade 4 de la pente positive de 37 km et 933 m.



Des photos Étape 3

Le 12 août - Étape 2

La deuxième étape de la Mongolia Stage Race s’est déroulée dans l’un des endroits les plus idylliques de la planète: la vallée de l’Orkhon, site du patrimoine mondial. À 9 heures du matin, le départ était d'un ovoo (petit cairn de pierres et de bâtons ayant une signification bouddhiste) dans le lac Ugii. Cette deuxième étape est la plus plate de toute la course avec un total de 90 m de piste positive. Les coureurs Toni Ortiz (ESP), Manrico Marcozzi (ITA) et Kay Leichsenring (GER) ont donné le ton depuis le début jusqu'au CP1 situé au km 9 avec des vues spectaculaires sur le lac. À partir de là, Toni Ortiz a pris la tête de l'étape en obtenant 4 minutes d'avance au deuxième rang du CP2 et 28 minutes au but; Son temps total a été 3h39m19s. Dans la dernière section, Manrico, il a décidé d'attendre que sa partenaire, Chiara Barassi, se rende à la ligne d'arrivée. Sa stratégie a été couronnée de succès car ils ont rattrapé l’enregistreur allemand en 4h07m23s Manrico a été le deuxième homme classé et Chiara la première femme. Kay a pris la troisième place avec 4h25m56s. Maria Rotger, leader de la première étape et deuxième de la vallée de l’Orkhon avec un temps de 4h34m45, a été la suivante à entrer dans la ligne d’arrivée. La troisième place a été remportée par l'Espagnole Eva Botello avec 4h44m33s, malgré le fait qu'elle se soit désorientée avec les marques de la steppe. Le but a été réalisé sur la place principale du peuple Ugii. Les habitants ont suivi attentivement les alternatives en faisant leurs routines quotidiennes.
Les coureurs ont eu le plaisir de courir 20 km au bord du lac Ugii (ils ont presque fait le tour complet) alors que les 10 derniers kilomètres de la route coïncidaient avec le début de la vallée de l’Orkhon, où ils ont pu observer de nombreux animaux et familles nomades. La scène s’est terminée par un transfert dans la ville de Tsetserleg où les participants ont pu visiter le musée Zayiin Khuree Khiid et admirer une statue de Bouddha au sommet d’une petite colline.



Des photos Étape 2

Le 11 août - Étape 1

Good weather accompanies the start of the first edition of Mongolia Stage Race. At 9 o’clock in the morning the excited participants began their great adventure through the dunes. The difficulty of these dunes is not their size, but the constant rise and fall to move forward. In the middle of the route, you climb a small hill where you can enjoy a panoramic view of this desert and, later, the runners were reintroduced into the dunes, this time, somewhat lower.
The end of the stage was held near a nomadic family and the runners have been able to have a first contact with the Mongolian culture and the way of life of the nomads. During the transfer to the camp, the KHUSHUU TSAIDAM museum was visited knowing a little more about the history of Mongolia.
At the sports level, the Italian runner Manrico Marcozzi has imposed for 10 seconds on the Spanish Toni Ortiz, with a total time of 3h30m24s. The third place went to the German Kai Leichsenring with 3h57m53s. In women, the Mallorcan (Spain) Maria Rotger has been the best of the day with 4h04m43s, entering the finish line with great joy after finishing her first stage in the dunes. Just over 2 minutes is what it took the Italian Chiara Barassi to pass through the goal hall, with a time of 4h07m10s. The third position was awarded by Lleidatana Anna Pla (Catalonia) with a time of 13h16m22s. This first stage has amazed all the runners for their beauty, their contrasts of colors among brown sand, green vegetation, blue sky, white clouds ... Just at the end, a summer storm just showed the most authentic face of Mongolia to the participants ; In Mongolia everything can change in a moment.



Des photos Étape 1

Résultats 2019

Le 10 août

Ce matin, le transfert vers les dunes ELSEN TASARKHAI a été effectué à l’aide de véhicules 4x4. Le voyage a permis de commencer à voir la steppe mongole, ses chameaux et ses chevaux libres et sauvages. Une fois dans les dunes et les forces récupérées avec de la nourriture, le temple KHOGNO KHAN a été visité. Certains coureurs n’ont pas voulu rater l’occasion de grimper sur le dos des chameaux de Bactrian. Après-midi de photos, détente, coucher de soleil dans les dunes et premier briefing technique de la Mongolia Stage Race.



Des photos Día previo

Le 9 août - Présentation de la course

Aujourd’hui, la plupart des coureurs sont arrivés. Les vérifications techniques ont été effectuées dans la matinée. À 13h, une visite guidée de la ville de Ulaan Bataar a débuté, où le musée d’histoire nationale a été visité, le complexe Bouddhiste du monastère de Gandan et de la place Sukhbaatar Dans l’après-midi, présentation du Mongolia Stage Race et du dîner de bienvenue au Premium Hotel. Cette année, nous avons clôturé les inscriptions avec 15 coureurs et deux compagnons originaires d’Israël, d’Italie, d’Allemagne et d’Espagne.



Des photos Présentation

Camelbak
Tatonka
CampBase
Nanuk
Cambra Reus


Copyright © 2018 MongoliaStageRace

Politique de confidentialité